Ayiti Gouvènans offre des programmes de formation et d'encadrement technique aux communautés rurales et urbaines d'Haïti. Ces programmes conçus et élaborés pour le renforcement graduel et systématique des institutions et des communautés s'avèrent indispensables au développement durable (soutenable).

Ayiti Gouvènans fournit aux communautés des techniques agricoles modernes en vue d'augmenter leur production agricole. Ce programme vise à l'amélioration de la sécurité alimentaire et l'augmentation des revenus des bénéficiaires.

Ayiti Gouvènans s'évertue à donner l'encadrement technique et du soutien matériel aux communautés en vue d'assurer efficacement la protection et le maintien de l'environnement haïtien. Aujourd'hui, avec moins de 3% de couverture forestière, l'environnement physique d'Haïti constitue une véritable catastrophe écologique.

 
  Projets
 

En vue de répondre aux besoins pressants de la population du Nord-Ouest, la région la plus appauvrie d'Haiti, Ayiti Gouvènans (AG) a lancé toute une série de projets qui produiront les résultats attendus à très court terme, à moyen terme, et à long terme:


Projets en cours de réalisation dans le Nord-Ouest

Ces projets dont béficients les communautés de l'arondissement du Môle Saint-Nicolas ne seraient possible sans le support financier et techniques des organizations suivantess: le Fonds d'Assistance Economique et sociale (FAES) et l'Union Européenne (UE). Prière de lire les liens suivants:

Projet Ayiti Gouvènans-----Fonds d'Assistance Economique et Sociale(FAES)

Projet Ayiti Gouvènans-----Union Européenne (UE)

 


Projet de Renforcement des Institutions Communales du Nord-Ouest (PRICNO)

Le Projet de Renforcement des Institutions Communales du Nord-Ouest (PRICNO) contient deux phases : le ou phase de distribution et d’installation d’ équipements au niveau des collectivités territoriales ; le PRICNO II ou phase de formation pour le renforcement des institutions au niveau des collectivité territoriales. Pour la première phase du projet, l’objectif primordial de Ayiti Gouvènans c’était de doter les 4 communes du Bas Nord-Ouest (Jean-Rabel, Môle Saint-Nicolas, Bombardopolis, Baie de Henne) en matériels technologiques et bureautiques (ordinateurs, moniteurs, génératrice) d’équipements informatiques et des fournitures de bureau la facilitation de leur travail administratif. Des classeurs remplis de matériels de bureau (chemises, papiers, enveloppes, plumes, crayons) ont été délivrés à chacun des représentants des 17 sections communales du Bas Nord-Ouest. Cliquer  ici pour lire le rapport dressé par Ayiti Gouvènans à la fin de la première phase exécutoire du projet (PRICNO) /août 2007.

Projet d’Appui au Reboisement et à la Protection de l’Environnement (PARPE)

Le Projet d’Appui au Reboisement et à la Protection (PARPE) de l’Environnement est un projet novateur et ambitieux jamais entrepris avant en Haiti. Pendant l’exécution du projet, 75 pourcent des plantules seront constitués d’arbres fruitiers (mangues, oranges, pamplemousses, mandarines, citrons, avocats). Les 25 pourcent restant seront constitués d’arbres qui redonneront une couverture végétale à la région dans un temps record. Le but ultime de ce projet c’est d’aider les ressortissants du Nord-Ouest à produire suffisamment de fruits pour la consommation locale et l’exportation vers les autres régions du pays et à l’étranger.

Les recherches conduites par les experts de Ayiti Gouvènans sur les causes réelles du déboisement, plus particulièrement dan le Nord-Ouest, on démontré qu’elles sont liées à la crise économique et énergétique qui sévit dans le pays pendant trop longtemps. L’autre aspect fondamental du déboisement est lié à l’absence de conscience et connaissances sur l’environnement, et surtout l’incapacité des gouvernements locaux de développer et appliquer une politique systématique de reboisement et de protection de l’environnement. Après rencontré les autorités locales et leaders communautaires, Ayiti Gouvènans s’est rendu compte que les charbonniers n’utilisent pas le charbon qu’ils produisent ; ce sont les gens vivant dans les villes qui consomment le charbon de bois pour répondre à leurs besoins d’énergie. Quant aux paysans Ils se livrent à cette pratique autodestructive tout simplement pour ne nous pas mourir de faim. Actuellement, il ne reste plus d’arbres! Fort de ce constat, Ayiti Gouvènans a décidé de lancer ce projet pour permettre à cette population qui dépend essentiellement de l’agriculture de gagner de l’argent à travers les fruits provenant de leurs champs.

Continuer ici>>>