Ayiti Gouvènans offre des programmes de formation et d'encadrement technique aux communautés rurales et urbaines d'Haïti. Ces programmes conçus et élaborés pour le renforcement graduel et systématique des institutions et des communautés s'avèrent indispensables au développement durable (soutenable).

Ayiti Gouvènans fournit aux communautés des techniques agricoles modernes en vue d'augmenter leur production agricole. Ce programme vise à l'amélioration de la sécurité alimentaire et l'augmentation des revenus des bénéficiaires.

Ayiti Gouvènans s'évertue à donner l'encadrement technique et du soutien matériel aux communautés en vue d'assurer efficacement la protection et le maintien de l'environnement haïtien. Aujourd'hui, avec moins de 3% de couverture forestière, l'environnement physique d'Haïti constitue une véritable catastrophe écologique.

 
  Qui sommes-nous?
 

Structure de gouvervance

Ayiti Gouvènans comprend un Secrétariat Exécutif, des Directions Régionales, Coordinations Départementales, Délégations Communales, et un Conseil Consultatif.

SECRÉTARIE EXÉCUTIF

Le Secrétariat Exécutif d’AG est composé de cinq membres qui fixent les objectifs et définissent la stratégie de l’organisation. Ils supervisent le fonctionnement des différentes coordinations, directions régionales, et assurent la gestion de toutes les ressources de l’organisation. Les personnes suivantes composent le Secrétariat Exécutif :

Jackson Voltaire , Président & Directeur Exécutif, Ph.D . in Bus/Public Administration
Willot R. Joseph, Vice-président, MA en Éducation
Etzer Beaura, Coordonateur National, BS in Agronomie/Génie Rural
Grégory Charles, Secrétaire Administratif, BS in Sciences Comptables
Sainclair Octavius, Délégué/Coordonateur Nord-Ouest


DIRECTIONS RÉGIONALES ET COORDINATIONS DÉPARTEMENTALES

Les directions régionales et coordinations départementales constituent la toile de fond des démarches opérationnelles de l’organisation. Elles représentent la structure d’exécution et d’implantation des programmes, projets, et activités de développement menés par AG. Les directions régionales et coordinations départementales sont appuyées par des délégations communales assurant la liaison entre l’organisation et les collectivités territoriales.

CONSEIL CONSULTATIF

Le Conseil Consultatif est composé d’un nombre illimité de membres. Ces conseillers, connus tant sur le plan national que sur le plan international, ont été choisi pour leur intégrité et leur support à la mission et aux objectifs d’AG. Le rôle primordial du Conseil Consultatif est de conseiller le Secrétariat Exécutif de l’organisation. Le Conseil Consultatif rencontre le Secrétariat Exécutif périodiquement en vue de faire des recommandations sur les nouvelles stratégies visant à rehausser la capacité d’intervention de l’organisation au niveau local, régional et national.


APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT

Pour arriver au développement durable et intégral indispensable au pays, AG prône l’Approche Participative Intégrale (API). L’API facilitera la :

  • création d’une base commune à la participation aux étapes de mise en œuvre des projets ou des activités envisagées dès leur conception.
  • promotion des pratiques durables et l’accélération à l’échange d’opinions des différents acteurs.
  • l’assurance de l’intégration et de la participation active de tous les acteurs dans tout le processus de développement
  • l’assurance de la prise en charge et de l’exécution des projets par les acteurs concernés.

APPROCHE À LA FORMATION

Ayiti Gouvènans croit que « Personne n'éduque autrui, personne ne s'éduque seul, les hommes s'éduquent ensemble par l'intermédiaire du monde» (Paulo Freire,1974). Le but ultime de la philosophie d’éducation d’ AG c’est d’accompagner les communautés dans la recherche consciente de solutions permanentes aux problèmes qui menacent leur survie et celle des générations postérieures. La démarche d’Ayiti Gouvènans consiste à mettre en place les mécanismes et structures qui aideront les gens à développer l’esprit critique par la conscientisation. Une fois imbues des causes profondes de leurs problèmes, les communautés seront en mesure de remettre en question les pratiques ayant contribué à l’échec et y parvenir à des solutions appropriées et durables.